audrna.com

Collection A'U

Portrait de territoire d'Alès Agglomération

A l’occasion de l’élargissement du territoire communautaire au 1er janvier 2017, l’A’U a réalisé un travail de diagnostic pour Alès Agglomération et élaboré trois « portraits de territoire » thématiques.

Ces publications de synthèse donnent un accès facile à de nombreuses données clés, importantes pour les politiques publiques de l’agglomération. Elles ont notamment alimenté les échanges et réflexions dans le cadre de la mise à jour du Projet de territoire à l’automne 2017. Elles abordent trois thématiques :

  • La démographie, « Les nouveaux arrivants », en proposant notamment des informations sur les migrations résidentielles issues de l’INSEE ;
  • L’habitat, « Le parc de logements », en mettant en comparaison avec des territoires proches ou aux caractéristiques similaires ;
  • Les déplacements/transports tous modes, « Les pratiques de mobilité », en s’appuyant sur des données extraites de l’enquête Déplacements du SMTBA (Syndicat Mixte des Transports du Bassin Alésien).

Ces trois documents, dans leur version la plus récente, sont téléchargeables ici :

Démographie : potrait de territoire d'Alès Agglomération - Les nouveaux arrivants

Habitat : portrait de territoire d'Alès Agglomération - le parc de logements

Mobilité : portrait de territoire - les pratiques de mobilité

Site Patrimonial Remarquable : population et logements

L’A’U a réalisé pour la Ville de Nîmes, une analyse des dynamiques socio-démographiques et des évolutions du parc de logements à l’œuvre depuis 1990, dans le Site Patrimonial Remarquable nîmois, appelé plus communément l’Ecusson.

En effet, dans le cadre des études d’extension de son Site Patrimonial Remarquable (SPR), la Ville a souhaité mieux connaître les habitants et le parc de logements de l’Ecusson, centre historique de la ville. A partir des données Insee, l’A’U apporte un éclairage sur les caractéristiques démographiques, économiques et sociales de la population habitant dans le périmètre actuel, ainsi que sur le parc de logements. Rajeunissement, embourgeoisement, diminution de la taille des logements, les informations sont nombreuses et riches d’enseignements.

Les chiffres clés du logement pour 12 communes de Nîmes Métropole

Le 1er janvier 2017, 12 communes ont intégré la communauté d’agglomération de Nîmes Métropole. L’A’U a réalisé des monographies présentant, pour chaque commune, les chiffres clés du logement. Elles ont pour objectif de dresser un état des lieux, connaissance indispensable dans le cadre de l’élaboration du 3ème PLH de Nîmes Métropole.
Les communes concernées sont : Domessargues, Fons Outre Gardon, Gajan, La Rouvière, Mauressargues, Montagnac, Montignargues, Moulézan, Sauzet, Saint Bauzély, Saint Geniès de Malgoirès, Saint Mamert du Gard.

Publications des secteurs de l'Enquête Ménages Déplacement (EMD) de Nîmes Métropole

L’Enquête Ménages Déplacements (EMD) de l’aire urbaine de Nîmes s’est déroulée du 4 novembre 2014 au 6 mars 2015, sur un périmètre correspondant au territoire de la Communauté d’Agglomération de Nîmes Métropole auquel ont été ajoutées les communes comprises dans l’aire urbaine de Nîmes, soit 278 380 habitants ou 121 120 ménages.
Durant cette enquête, 5 300 personnes ont été interrogées sur rendez-vous et 18 500 déplacements ont été étudiés.

L’EMD permet ainsi de dresser une photographie des déplacements quotidiens des habitants de l’aire urbaine nîmoise (modes, motifs, trajets…) et de disposer d’une bonne connaissance des enjeux de mobilités afin de mettre en place des politiques adaptées en matière de transports et d’urbanisme.

Poster comparatif des secteurs : comparez la mobilité des résidents des  différents secteurs de l’aire urbaine nîmoise.

Evaluation des besoins en logements dans le SCoT Sud Gard

L’A’U accompagne le syndicat mixte du SCoT du Sud du Gard dans la démarche de révision du document cadre, débutée en 2015. Ainsi, elle a produit dernièrement un éclairage sur l’évaluation des besoins en logements à l’échelle du SCoT à l’horizon 2030.

Les travaux présentés dans cette publication mettent en évidence la prépondérance de la population résidente dans les besoins en logements neufs. Ce constat s’explique par le phénomène de décohabitation des ménages, ainsi que par la croissance du solde naturel. Ainsi, dans le Sud du Gard, 25% des besoins en logements sont destinés aux nouveaux habitants venus de territoires extérieurs, quand 75% sont nécessaires pour répondre aux nouveaux besoins de la population déjà résidente dans le périmètre du SCoT du Sud du Gard.

 
 
Powered by Phoca Download